Skip to main content

Actualités / Immersion Visuelle

Information
Définition : qui comble l’ignorance

Biographie

Un chemin pour créer
une existence

Démarche

Au pourquoi
des choses

Actualités / Immersion Visuelle /Blog

13 Juin 2024

Information
Définition : qui comble l’ignorance 

Information : Définition de l’information : chercher les faits sur un sujet qui comble l’ignorance à ce sujet. 

Regarder les informations : définition : Recherche d’une vision d’un monde dans sa globalité qui doit normalement être impartial et servir la vérité objective des lieux sur Terre différents du nôtre (dont nous avons déjà l’information). 

On peut poser la question de l’information qu’on partage dans son caractère: apporte-t-elle quelque chose de positif ou négatif à l’humanité ? Nous savons adultes que l’homme peut être animé de belles valeurs comme de mauvaises.

Ainsi quand un journaliste va chercher la news qui fera sensation que va-t-il faire et chercher comme informations ?

Va-t-il chercher toute information avec objectivité ?

Un problème est mis en lumière une solution également une mise en lumière de la défaite de la forme qu’a pris l’information dans son absence d’objectivité  et de sa nature a devoir réellement apporté l’information objective sur son ignorance.

C’est au moment ou l’information est devenu partiale sur le caractère de ce quelle révèle qu’elle est devenue fausse.

Car actuellement le positif est soit normal et du coup ignoré par sa supposée banalité.

 

On observe chez un groupe d’êtres humains que le partage des maux humains comme seul type d’information finit tôt ou tard à son appauvrissement et de ce faite à son effondrement, c’est la réaction biologique et sociale.

La fausse idée serait de s’opposer à cela par une confrontation, mais une voix de plus qui dit être contre compte parmi les contre(s) et sert ainsi l’idée à laquelle elle s’opposait.

Seule solution : propagé l’information oubliée, car confondu comme normal. le négatif / le positif / le banal.

En pratique cela signifierait que pour avoir l’information sur un lieu, ’l faudrait avoir trois strates de l’information par objectivité.

Exemple : Annonce 

13 Juin 2024

FAITS-DIVERS PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

Marseille : Un forcené retranché et armé abattu par le RAID lors d’une intervention

Un forcené a été abattu par les policiers de l’antenne du RAID à Marseille, ce jeudi matin. Il menaçait d’incendier son immeuble et a lancé un cocktail Molotov sur les policiers primo-intervenants.

Marseille : À la boulangerie d’à côté au même moment Jacline a très agréablement servi son pain aux beaux habitants de sa ville 

alors quelle préparait la baguette pour l’enfant qui venait lui demander en échange des quelques pièces que ces parents lui avaient confiées avec fierté. Jacline a eu la merveilleuse idée de lui sourire. 

Ces simples faits polarisés ont au moins le mérite de mettre en perspective la première information et calment l’émotion du lecteur qui ressort de la lecture avec une image de Marseille complète et non biaisée. 

Ces informations, elles, nourrissent l’homme au lieu de l’appauvrir biologique comme socialement.

ainsi le traiter de paix peut avoir lieu, car seule une solution  logique sereine réalisable peut faire loi  

Ainsi la quête du journaliste qu’est la vérité serait la vérité locale et non contextuelle 

Immersion Visuelle

L’Immersion Visuelle est une technique photographique qui consiste à créer sa propre perception du monde virtuel auquel chacun de nous est surexposé au quotidien. Ainsi je filme ce que je photographie et mélange les sources visuelles pour qu’ainsi les mondes que je photographie soient toujours dans l’idée de réunir le rêve et la réalité. C’est un mode de contemplation active qui donne au spectateur le pouvoir de devenir acteur, de se réapproprier ce qu’il voit, de reprendre le contrôle. Par « compression visuelle », je reprends mes droits d’intervenir, d’interférer, d’intercepter la lumière, d’où qu’elle vienne – du soleil aux écrans.


Biographie

Libre de voyager dans des mondes fantastiques.

Né le 21 mai 1985, à Paris, dans une famille d’artisan. Charles Hamonnais est immédiatement baigné dans un monde qui concilie art et savoir-faire.

Il se dirige d’abord vers les sciences pour découvrir les secrets du monde.
A l’âge de 18 ans, il a la révélation personnelle que la découverte ne se fera pas dans les sciences classiques mais dans les sciences de la perception.

C’est d’ailleurs à cet âge, qu’il commence à photographier les phénomènes étranges qui se présentent devant lui comme des instants magiques.

Il se lance alors à la recherche de la nouvelle dimension visuelle qui pourra rendre visible un monde qui rassemble réalité harmonie et fiction.

La Réalité pour l’acceptation du présent,
L’Harmonie pour faire le lien et poser les bases de la naissance
D’un futur encore Fictif qui nécessairement comportera des aspects nos rêves les plus beaux.
«Car au fond, si l’on peut photographier un rêve, cela reste-t-il encore un rêve ! »

Chaque thématique abordée par Charles Hamonnais suscite un intérêt diffèrent auprès du spectateur puisque :
« Vivre avec le monde, c’est vivre avec l’image qu’on a de lui ».

Les séries photographiques proposées  gravitent entre rêve et réalité.

Vous accèderez à cette nouvelle dimension photographique.

Venez, venez avec moi pour découvrir ce que c’est que d’être libre de voyager dans ces mondes fantastiques.


Démarche

J’interprète, j’explore, je découvre, je pense le monde en le regardant à travers mon écran. 

A travers les films que je réalise, je fais chaque jour le tour des univers semi-imaginaires. J’interprète, j’explore, je découvre, je pense le monde en le regardant à travers mon écran. 

Puisqu’un écran est l’interprétation du monde, je me suis mis à le photographier. C’est un geste contemporain et banal que de photographier un écran qui diffuse de l’image, et de s’amuser du résultat. Moi, je me suis mis à le faire tous les jours, avec zèle et discipline.  

C’est étrange et fascinant: il y a de l’image dans l’image. Des mondes dans le monde. Des réalités dans la réalité. Un gisement d’images infini. 

J’ai appelé « Compression Visuelle » le processus par lequel j’agis sur le monde avec ma camera et mon appareil photographique. Je crée ma propre perception de ce monde virtuel auquel nous sommes tous surexposés au quotidien. La compression visuelle, c’est ce geste banal qui me donne le pouvoir de devenir acteur de la contemplation.


Profiter de 10% de réduction !
Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un code de réduction gratuit. Ne manquez pas cette occasion !
S'ABONNER
J'accepte les conditions d'utilisation